Créer un modèle avec MLCad

Mise à jour de la page : 27 juillet 2016.
    Page d'accueil J.C. Tchang (photo : Set 700/1 de 1950)
J.C. Tchang
 

Ce tutoriel est basé sur mes expériences pour modéliser des modèles LDraw, avec le modeleur MLCad.

Ce n'est pas un tutoriel de démarrage de MLCad, mais plutôt un liste de conseils et astuces pour aller plus loin avec ce programme.

Pour les débutants, je conseille de suivre les étapes du Tutoriel de Sebastian Stein se trouvant sur la page :
MLCad Tutorial, existant en différentes langues, dont le français.

 

Navigation rapide

 

Créer un modèle .LDR

Dans les exemples qui vont suivre, je vais principalement m'appuyer sur des modèles officiels, mais naturellement les conseils s'appliquent également à des modèles personnels.

Les modèles .LDR sont des modèles simples, utilisant un montage linéaire, étape par étape.

Conseils pour les créer :

 

Créer un modèle .LDR avec des modèles externes

Les modèles .LDR sont des modèles simples, qui peuvent utiliser d'autres modèles .LDR externes.

Conseils pour les créer :

Nota :

 

Créer un modèle .MPD

Les modèles .MPD sont des modèles un peu plus compliqués, car le montage n'est plus linéaire, mais utilise des sous-ensembles de pièces appelés sous-modèles. Chaque sous-modèle est créé comme un montage linéaire, étape par étape, ou bien incorpore lui-même des sous-modèles.

Conseils pour les créer :

 

Découpage en sous-modèles

Le découpage des sous-modèles se fait suivant plusieurs schémas :

Nom des modèles et sous-modèles

Je nomme chaque modèle suivant le principe suivant :

Dans l'exemple du set 9632 à la page 3 du manuel d'instruction, on nommera le sous-ensemble en jaune 9632_m1_st5 comportant 3 étapes, et le sous-sous-ensemble en 2 étapes sera nommé 9632_m1_st5-2.

 

Rotation

La maîtrise des rotations avec MLCad nécessite de comprendre le lien existant entre les éléments du modèle, et de créer ensuite les sous-modèles en conséquence.

 

Arborescence de montage

On peut considérer le montage des différents sous-modèles comme une arborescence partant du sol nommé 0 ou élément de Base. L'élément 1 est mobile (en translation dans l'exemple) par rapport à 0. Les éléments 2 (roues et bras) sont mobiles (ici en rotation) par rapport à 1. De même les éléments 3 (crochets) sont mobiles par rapport à un élément 2 (ici le bras 2a).

Les 4 roues 2b sont mobiles en rotation par rapport à 1. Il est utile de les considérer comme mobiles uniquement si l'on veut faire tourner ces roues, sinon on les considère comme fixes.

L'élément 2a est mobile en rotation, et fait l'objet d'une cinématique pour le positionner dans le modèle.

Les 2 éléments 3a et 3b sont mobiles en rotation par rapport à l'élément 2a, et font aussi l'objet d'une cinématique.

 

Création des sous-modèles de rotation

Il faut en premier lieu créer un sous-modèle pour chaque élément mobile par rapport à un autre.

Ensuite il faut créer un sous-modèle comportant l'avant dernier niveau, avec le dernier niveau, puis de remonter tous les niveaux précédents.

Dans notre exemple il faut créer un sous-modèle 2a+3 avec l'élément de base 2a et les éléments mobiles 3a et 3b.

Ensuite il faut créer un sous-modèle 1+2 avec le sous-modèle de base 1 et les sous-modèles mobiles 2a+3 et les 4 sous-modèles 2b.

Enfin le modèle principal peut être mis dans un environnement 0, même si c'est facultatif.

Nota : Les sous-modèles peuvent eux-mêmes utiliser des sous-modèles pour faciliter la construction même si ces éléments sont fixes les uns par rapport aux autres.

Origine d'un sous-modèle de rotation

Une bonne chose qui facilite le remontage est de mettre le point de rotation au zéro du sous-modèle, même si ce n'est pas indispensable.

Avantage :

Inconvénient :

 

Compression de vérin ou d'amortisseur

Il est possible de compresser un vérin ou un amortisseur à la dimension utile avec MLCad, même si ce n'est pas immédiat.

 

Compression de vérin

Première étape, créer avec MLCad un sous-ensemble du vérin assemblé, seul ou avec les pièces qui s'y attachent :

Nota : L'origine de la partie fixe (ici l'axe noir, mais cela aurait pu être la tête du vérin ou le trou du corps) étant mis au zéro du sous-ensemble.

Seconde étape, après sauvegarde du fichier, passer par LDDP pour décomposer le vérin assemblé et obtenir les composants de ce vérin :

Liste des pièces dans MLCad après décomposition.

Nota : Pour éviter la décomposition avec LDDP on peut charger directement dans MLCad les pièces composant le vérin, en allant voir dans le fichier (ici 74982a.dat) la liste des pièces utiles.

Troisième étape, déplacer dans MLCad la partie mobile dans le sous-ensemble (ici le corps du vérin) pour obtenir la bonne longueur :

Lorsque la longueur est difficile à apprécier, j'utilise un pas de déplacement de plus en plus petit (10 LDU, puis 1 LDU, puis 0.1 LDU par exemple) en visualisant le résultat dans l'ensemble utilisant le vérin avec LDView en interactif (chaque sauvegarde MLCad visualisé dans LDView). On aurait aussi pu utiliser un pas de déplacement dans le sous-ensemble, et un pas de rotation dans l'ensemble dans un autre cas.

 

Compression d'amortisseur

La méthode est similaire à la compression de vérin :
 

La seule différence est la présence d'un ressort. Ce ressort doit être mis à longueur ou caché suivant l'une de ces méthodes :

 

Création de Minifig


Avec le générateur de Minifig de MLCad, il est possible de créer des Minifigs standards, avec plus ou moins d'accessoires.

Pour avoir des détails sur l'utilisation générale de cette boite de dialogue, voir Créer un Minifig (Personnage) de l'aide en ligne de MLCad.

Minifig standard avec cheveux (ou coiffure, ou casque), tête, torse souvent avec motif, bras et mains, hanche, et jambes. Il est possible d'y ajouter des accessoires au cou, aux mains et aux pieds.
S'il y a un accessoire sur la coiffure, il est nécessaire d'avoir un fichier de la pièce comportant l'accessoire : Ici 4506c01.dat de la coiffure avec plume, sinon il faudra le rajouter après coup.
Pour les accessoires de cou, le générateur soulève la tête et sa coiffure de 3 LDU, mais certains accessoires comme le bandana (30133) ne nécessitent pas ce soulèvement. Dans ce cas il faudra ajuster la hauteur de la tête et sa coiffure de Y+3 LDU (vers le bas).
Lorsque le fichier de l'assemblage de la coiffure n'existe pas (trop de combinaisons possibles) il faut ajouter l'accessoire manuellement après la création du Minifig : Ici la visière en rouge, ajouté manuellement sur le casque.
Ceci permet de mettre la visière en position ouverte par exemple.
Il est possible de créer certains Minifigs particuliers comme cette version des années 1975-1980. Dans ce cas il faut mettre sur "None" (Aucun) les éléments indésirables, comme les jambes (pièces communes avec les hanches) ou les mains, mais dans ce cas également il faudra supprimer manuellement les bras qui ne peuvent pas être mis sur "None".
Il est possible de créer également les Minifig Skeleton (Squelette), mais toujours avec la même restriction sur les bras qu'il faudra changer manuellement. Ou ce Minifig Martian (Martien), également avec la même restriction sur les bras qu'il faudra changer manuellement. Les deux jambes solidaires viennent avec les hanches.
De même pour ce Minifig Mechanical, ou il faut ajouter manuellement les bras (en rouge) et les pinces servant de main (en rose). Comme cette collection de Mechanical Droide, ou il faut ajouter manuellement les bras (2 types) et le pistolet laser.

Il manque également la possibilité d'ajouter les bracelets de prisonnier sur les bras (pièce 56619 ou 55707d).

 

Création de Figure Fabuland

Les Figures Fabuland sont dans la bibliothèque LDraw en pièces détachées ou complètes, mais statiques. Voici un moyen de positionner les différents éléments avec MLCad, pour les mettre en situation.

Téléchargez le fichier de base est les exemples : FF_jct.zip (6 Ko) Mise à jour le 24 septembre 2011.

Liste des fichiers :

Exemple de la bibliothèque
LDraw sous MLCad.
Exemple "en situation"
sous LDView.
Exemple "en situation"
sous SR 3D Builder.

Utilisation du fichier FF_jct.mpd :

 

Création de Figure Homemaker

Les Figures Homemaker aussi appelées Maxifigs ont existé durant la période 1971-1982. Voici un moyen de positionner les différents éléments avec MLCad, pour les mettre en situation.

Téléchargez le fichier de base est les exemples : HF_jct.zip (4 Ko).

Liste des fichiers :

Exemple 2 "en situation"
avec bras longs
sous LDView.
Exemple 1 "en situation"
avec bras courts
sous LDView.

Utilisation du fichier HF_jct.mpd :

 

Création de Figure Technic Action

Les Figures Technic Action (Technic Action Figure) ont existé durant la période 1988-1999. Voici un moyen de positionner les différents éléments avec MLCad, pour les mettre en situation. Nota : En raison du nombre de points d'articulation, la méthode est fastidieuse pour obtenir le résultat escompté... Un outil interactif plus ergonomique serait à souhaiter.

Téléchargez le fichier de base est les exemples : TAF_jct.zip (5 Ko) (Mise à jour du 27-07-2016).

Liste des fichiers :

Exemple 1 "en situation"
en skieur, sous LDView.
Exemple 2 "en situation"
en conducteur, sous LDView.

Utilisation du fichier TAF_jct.mpd :

Nota : Appliquer les rotations au jugé en allant dans les différents sous-modèles et revenir dans le modèle principal pour voir le résultat devient vite fastidieux. Une solution de contournement est de faire une sauvegarde à chaque changement dans un sous-modèle de MLCad, et de visualiser le fichier avec LDView. LDView se met à jour automatiquement à chaque sauvegarde.